#

Symposium ''Jérémie des Monts Nimba''

Le Symposium ‘’ Jérémie Koman des Monts Nimba sera bientôt organisé en Guinée Conakry pour rendre un Hommage à Jérémie KOMAN décédé le Vendredi, 19 Juin 2020

Jérémie KOMAN est un célèbre Chercheur botaniste et zoologue Guinéen qui a servi plus d’un quart de siècle (1976-2009) à la Station Scientifique des Monts Nimba en abrégée SSMN. Le massif des Monts Nimba par la grande diversité de sa flore, sa faune, ses sols , climats et par l’originalité de son paysage a constitué dès le début du XXème siècle un pôle d’attraction d’éminents chercheurs de toutes spécialités : Botanistes, géographes, Zoologues géologues etc….

Depuis la première mission scientifique de Maxime Lamotte et collaborateurs en 1942 jusqu’aux derniers travaux d’inventaire des acridiens, M Lamotte et Roger Roy ,2003, des avancées significatives sur la connaissance de la faune entomologique des Monts Nimba ont été réalisées.

Les études réalisées durant cette mission scientifique avaient fait apparaitre la richesse et l’originalité du peuplement animal du Nimba ; Plusieurs espèces nouvelles et mêmes des genres nouveaux y avaient été reconnus dans les groupes les plus variés : Reptiles, amphibiens, mollusques, arachnides, insectes (Maxime Lamotte ,2003).

L’intérêt des observations et des collections tant botaniques que zoologiques faites lors de la mission de 1942 avaient conduit les autorités de l’AOF à faire du Nimba une Réserve Naturelle Intégrale comme l’avait suggéré Roger Heims en 1939 (Maxime Lamotte et colls ,2003).

La Réserve fût officiellement créée par Décret du 5Juillet 1944 et son périmètre fixé à la suite des prospections de J.G. Adam, Inspecteur des eaux et Forêts.

Pour tirer le maximum de profit scientifique de la Réserve nouvellement créée, l’IFAN décide l’établissement d’une Base laboratoire permanente aux Monts Nimba. La construction débute en 1946 sous la Direction de Jean Luc Tournier, Directeur de l’IFAN de Côte d’Ivoire et la construction de la Station de Ziéla (Base IFAN) par Tournier facilita les travaux désormais de 1946 à 1961.

La proximité de la Base IFAN de Ziéla de la Réserve, actuelle Station Scientifique des Monts Nimba et le dynamisme dans l’organisation de Jean Luc Tournier avait permis non seulement la poursuite active de la recherche scientifique mais aussi une protection efficace de la réserve grâce à la construction des postes de garde, le recrutement et la rémunération de leurs surveillants.

En effet, Après sa formation professionnelle à l’Ecole Normale Secondaire de Dabadou –Kankan en 1963, Mr Jérémie Koman a été affecté au collège de Siguiri en qualité de professeur de Biologie ; en suite, il est muté au collège de Dinguiraye toujours en qualité de Principal et chargé du cours de biologie et un an après, Jérémie fût affecté à Kérouané en qualité de Directeur et professeur chargé des cours de Biologie du collège (C.E.R.2ème et 3ème cycles).

A Kérouané, Jérémie Koman toujours passionné de la nature, créa un jardin botanique où il donnait les cours pratiques de Botanique à ses élèves et récoltait les parties des plantes nécessaires pour le traitement de certains malades à partir de la pharmacopée.

Après 14 ans de loyaux services d’enseignement et de formation des élèves dans plusieurs collèges de la Guinée, Jérémie Koman fût nommé en 1976 Directeur Général Adjoint du Centre de Recherche de Biologie des Monts Nimba à Lola et en 1981 il est nommé Directeur Général de la même Institution.

Ces deux nominations de Jérémie Koman au Centre de recherche de Biologie des Monts Nimba l’ont ouvert une large fenêtre à la communauté scientifique nationale et internationale , ce qui lui a permis de collaborer avec d’éminents chercheurs de tout bord tels que : Karamoko Kourouma appelé affectueusement’’ KK’’ qui fût l’un des premiers Professeurs émérites de la Guinée et Ancien Directeur Général du Centre de recherche de Biologie des Monts Nimba (Ex-IFAN : Institut Français d’Afrique Noire) devenu par le Décret N°096/052/PRG/SGG/du 1er Avril 1996 Station Scientifique des Monts Nimba ; le célèbre chercheur Maxime Lamotte , Professeur de l’Université de Paris et consultant de l’UNESCO ; le Professeur Y. Sugiyama , célèbre Primatologue de l’Université de Kyoto –Japon et bien d’autres .

Jérémie Koman est co-auteur avec le Professeur Sugiyama Y. de plusieurs ouvrages scientifiques publiés sur les chimpanzés de Bossou.

Jérémie Koman avait une connaissance élevée de l'univers biologique et des vertus thérapeutiques associées aux principes actifs des extraits végétaux. Respectueux de l'équilibre environnemental dû au profond amour qu’il avait pour la nature et la biodiversité comme il le soulignait souvent : Je n'aime pas que les animaux soient tués quels que soient les motifs des abattages.

  1. chercheur et fin connaisseur de la médecine traditionnelle fût très attaché aux animaux et aux plantes. C’est pourquoi, il s’était investi pour la sauvegarde de la faune et de la flore.

Véritable dépositaire de la sagesse et du savoir scientifique du monde animal et végétal, il affirmait ceci : la nature et ses ressources constituent le fondement de l’existence humaine.

Jérémie Koman était un scientifique chevronné qui a consacré toute sa vie à la recherche pour la protection de la biodiversité notamment les chimpanzés, les crapauds vivipares, les plantes médicinales des Monts Nimba ainsi que leurs écosystèmes et certains habitants des villages riverains des Monts Nimba l’appelaient affectueusement ‘’Jérémie Monts Nimba’’.

Ce monument du monde scientifique mérite un vibrant hommage afin de permettre à la nouvelle génération de mieux connaitre l’HOMME et ses OEUVRES pour en faire un modèle et une référence.

C’est dans cette optique que le Collectif ‘’Talents et Développement’’ compte organiser le Symposium ‘’ Jérémie Koman des Monts Nimba. Par cette action, célébrer les scientifiques guinéens, contribuer à booster la recherche scientifique et la protection de la biodiversité en République de Guinée.